pièce

pièce

pièce [ pjɛs ] n. f.
• 1080; lat. médiév. petia, d'o. gaul. °pettia
IPartie séparée (brisée, déchirée) d'un tout. fragment, morceau. « un cristal, jeté violemment sur le sol et qui y volait en mille pièces » (Barbey). Mettre en pièces qqch., le briser, le casser, le déchirer. Mettre en pièces qqn, le tuer, le massacrer. « On la lia à la queue d'un cheval indompté qui la mit en pièces » (Michelet). L'ennemi fut taillé en pièces, entièrement massacré, anéanti. — Vx Emporter la pièce. II(XIIIe) A(Sens génér.) Chaque objet, chaque élément ou unité d'un ensemble. Trois mille feuilles « qui lui rapportèrent, à raison de deux sous pièce, trois cents francs » (Balzac). chacun. Travail à la pièce, aux pièces, rémunéré selon le nombre des pièces exécutées par l'ouvrier, et non selon le temps passé. ⇒ tâche. Loc. fam. On n'est pas aux pièces ! le travail n'est pas pressé; rien ne presse. — Les pièces d'un jeu d'échecs, d'un puzzle. C'est une pièce de musée, un objet de valeur digne de figurer dans un musée. Une pièce de collection. Une pièce rare, unique. Blas. Les pièces et les meubles de l'écu. PIÈCE HONORABLE : figure qui charge le blason, couvrant une partie importante de l'écu (ex. chef, champagne, chevron, flanc, pal, fasce, croix, bande, barre, sautoir, etc.). Modifications des pièces honorables. Il brossait « l'une après l'autre les pièces de son uniforme » (Romains). Un costume trois pièces (veston, pantalon, gilet) ou n. m. un trois-pièces. Maillot de bain (de femme) une pièce, deux pièces. deux-pièces. Service de table de cinquante-six pièces.
Quantité déterminée d'une substance formant un tout. Une pièce de viande. Une pièce de drap, de soie. Pièce de bois : planche, poutre servant de matière première pour un travail de menuiserie.
(Devant un sing. collect. désignant des animaux) Individu (de telle espèce). Une pièce de bétail. tête. Pièces de gibier. « Vous avez plusieurs belles pièces de poisson méditerranéen » (Colette). Absolt « Poser des lignes de fond et prendre de grosses pièces » (Duhamel).
B(Emplois spéciaux)
1(XIIe) PIÈCE DE TERRE : espace de terre cultivable. ⇒ 1. champ. Il avait emprunté « en hypothéquant sa dernière pièce de terre » (Zola). Une pièce de blé, de terre plantée en blé.
♢ PIÈCE D'EAU : grand bassin ou petit étang dans un jardin, un parc.
2(1260) Pièce de vin : quantité déterminée de vin en fût; le fût lui-même. ⇒ barrique, tonneau. Spécialt Mesure de capacité valant environ deux cent vingt litres. Pièce de pâtisserie, ouvrage de pâtisserie. (1807) PIÈCE MONTÉE : grand ouvrage de pâtisserie et de confiserie, aux formes architecturales et très décoratif. ⇒ croquembouche.
3(v. 1285) PIÈCE DE MONNAIE, et absolt PIÈCE : morceau de métal, plat et généralement circulaire, revêtu d'une empreinte distinctive et servant de valeur d'échange. Pièces d'or, d'argent, de nickel. espèces. Pièce de un franc, de dix centimes. « des pièces de cent sous tintaient dans ses grandes poches » (Zola). Pièces et billets. Pièces jaunes : petite monnaie actuelle. — Loc. Donner la pièce à qqn, lui donner un pourboire. Rendre à qqn la monnaie de sa pièce.
4(XVe ) PIÈCE (D'ARTILLERIE) : bouche à feu avec son affût. « Sur quinze servants d'une pièce d'artillerie, dix tombent » (A. Gide). 1. canon. Pièces de campagne, de D. C. A. Unité élémentaire d'une batterie d'artillerie (ou subdivision de la section d'infanterie). Chef de pièce.
5Tout écrit servant à établir un droit, à faire la preuve d'un fait. 1. acte , certificat, diplôme, document, titre. Pièces justificatives. Pièces d'identité. papier.
Dr. Les pièces d'un procès : les documents versés aux débats par les parties. Pièces à conviction. Loc. Juger, décider sur pièces, avec pièces à l'appui.
6(1580) Ouvrage littéraire ou musical. Une pièce de vers, un petit poème. — Mus. Morceau. Pièce vocale, instrumentale. « Je commence à revoir les pièces d'Albeniz » (A. Gide).
(1599) PIÈCE DE THÉÂTRE, et absolt PIÈCE : ouvrage dramatique. ⇒ comédie, drame, tragédie. Pièce en trois actes. Les pièces de Molière. « L'art de plaire, au théâtre, c'est l'art d'écrire des pièces [...] de les monter et de les jouer » (Jouvet). Loc. Vx Jouer une pièce à qqn, un mauvais tour. Mod. FAIRE PIÈCE À : s'opposer, faire échec à. « Cette éducation était dirigée comme pour faire pièce à la logique » (Stendhal).
7(1694) Dans un appartement, une maison, Chaque partie isolée, entourée de cloisons, ou nettement séparée (à l'exclusion des entrées, couloirs, galeries, parties communes, cuisines, toilettes et salles de bain). chambre, salle (à manger), salon, séjour. Appartement, logement d'une seule pièce. studio. Appartement de deux, trois pièces..., F2, F3... Ellipt Un deux-pièces cuisine. « ces pièces d'immeuble moderne, où chaque couloir, chaque panneau [...] semble gémir sur le prix du terrain » (Romains).
III
1Chacun des éléments dont l'agencement, l'assemblage forme un tout organisé. Pièces d'un mécanisme, d'une machine. Garantie pièces et main-d'œuvre. Pièces de charpente. Pièces jumelles. 1. jumelle. Démonter, remonter les pièces d'un moteur. Il manque une pièce. Pièces de rechange, pièces détachées (d'une machine, d'un moteur). Pièces d'assemblage : boulons, écrous, vis, chevilles. La fabrication, l'usinage, la finition d'une pièce. Cout. Pièce rapportée : découpe, empiècement; Fig. et fam. Péj. personne alliée à une famille.
Anat. Les pièces osseuses du squelette. Les pièces buccales d'un insecte. Bot. Pièces florales.
2(v. 1265) Élément destiné à réparer une déchirure, une coupure. Mettre une pièce à un vêtement. rapiécer. Coller une pièce sur une chambre à air. rustine.
Méd. Recomm. offic. pour patch.
3Loc. Être fait d'une seule pièce, tout d'une pièce : être d'un seul tenant, d'un seul bloc; fig. franc, entier et direct, ou sans finesse, sans souplesse. Il est tout d'une pièce et dit ce qu'il pense. Fait de pièces et de morceaux, d'éléments hétéroclites (cf. De bric et de broc). « Le manteau d'Arlequin était fait de pièces et de morceaux » (Duhamel). aussi patchwork. Créer, forger, fabriquer, inventer de toutes pièces, entièrement, sans rien emprunter à la réalité. « Si l'auteur d'un livre créait de toutes pièces l'histoire qu'il raconte, elle n'aurait de sens pour personne d'autre » (Quignard).
Pièce à pièce : progressivement, morceau par morceau. « il voyait s'écrouler pièce à pièce tout son échafaudage de gloire » (Hugo).
⊗ CONTR. 2. Ensemble, tout.

Pièce morceau de métal façonné servant de monnaie : Des pièces de dix francs.

pièce
n. f.
aA./a
rI./r
d1./d élément d'un assemblage; chacune des parties dont l'agencement forme un tout organisé. Pièce de charpente (poutre, poutrelle, etc.).
Pièce défectueuse. Pièces de rechange. Pièces détachées.
d2./d élément qu'on rapporte (sur un vêtement ou sur la surface d'un objet) pour réparer une déchirure, une coupure. Mettre des pièces à un pantalon. Syn. (Suisse) tacon.
d3./d Loc. Tout d'une pièce: d'un seul morceau, d'un seul tenant. Fig. être tout d'une pièce: être d'un caractère entier.
|| Fait de pièces et de morceaux, d'éléments hétéroclites.
|| Fig. Inventer, forger de toutes pièces (une histoire, un mensonge, etc.), l'inventer entièrement.
rII./r Partie déchirée, brisée, d'un tout.
En pièces: en morceaux, en fragments.
Mettre en pièces: déchirer, briser; fig., démolir, éreinter.
Tailler une armée en pièces, la défaire entièrement.
aB./a
d1./d élément d'un ensemble, d'une collection, considéré séparément des autres éléments, et formant un tout par lui-même; unité. Service à thé de douze pièces. Les pièces d'un jeu d'échecs (spécial., le roi, la reine, le fou, le cavalier et la tour, par oppos. aux pions).
C'est une véritable pièce de musée, de collection, un objet de valeur.
Article vendu au cent ou à la pièce.
être payé à la pièce, au nombre d'unités qu'on a produit, fabriqué.
|| (En parlant de vêtements.) Costume deux-pièces (veston, pantalon), trois-pièces (avec un gilet).
Maillot de bain deux-pièces, une pièce, ou, ellipt. un deux-pièces, un une-pièce.
d2./d Individu (de telle espèce animale). Pièce de bétail: tête de bétail.
Pièce de gibier.
d3./d Quantité déterminée d'une matière, considérée comme une unité distincte formant un tout. Pièce de drap. Pièce de viande.
Pièce montée: grand gâteau constituant un échafaudage de pâtisserie.
d4./d Pièce de terre: espace continu de terre cultivable. Pièce de maïs, de sorgho, etc.: pièce de terre vouée, dans une exploitation, à la culture du maïs, du sorgho, etc.
|| Pièce d'eau: petit étang, bassin, dans un jardin, un parc.
d5./d Chacune des salles, des chambres que comporte un logement, à l'exclusion des cuisines et annexes, salles d'eau, entrées, couloirs. Un appartement de trois pièces. Ellipt. Un deux-pièces, cuisine, salle de bains.
d6./d Pièce d'artillerie ou, absol., pièce: bouche à feu, canon, obusier, mortier.
d7./d Pièce de monnaie ou, absol., pièce: morceau de métal plat et généralement circulaire, marqué d'une empreinte caractéristique de sa valeur, servant de monnaie. Pièce de dix francs.
Loc. Donner, glisser la pièce à qqn, lui donner un pourboire.
Fig. Rendre à qqn la monnaie de sa pièce, se venger de lui en lui rendant la pareille.
d8./d (De pièce d'écriture.) Document écrit servant à établir une preuve, un droit. Pièces justificatives. Pièce d'identité ou (Afr. subsah.) pièces.
Pièce à conviction: tout objet attestant matériellement la réalité d'un délit, dans un procès.
d9./d (Suisse) Petit four.
aC./a Ouvrage artistique.
d1./d Ouvrage littéraire. Une pièce de vers.
|| Morceau (de musique). Une pièce de Bach.
d2./d Spécial. Pièce de théâtre ou, absol., pièce: ouvrage dramatique. Une pièce en cinq actes.

⇒PIÈCE, subst. fém.
I. —Partie d'un ensemble considérée comme un tout autonome.
A. —[Gén. dans le tour une pièce de + subst.]
1. a) Pièce + inanimé. Morceau, partie généralement importante (en volume, en poids ou en longueur) d'une substance ou d'une matière. Pièce d'étoffe, de viande. C'est le jour des coupons, celui où l'administration liquide à son compte les fins de pièces et les échantillons des différents comptoirs (LORRAIN, Âmes automne, 1898, p.29).
Étoffe en pièce(s). Quantité déterminée de tissu roulée avant son débit au mètre. Je ne puis, après ma nomenclature des étoffes en pièce (...) que citer une étoffe privilégiée ou deux: (...) le tulle gris argent et (...) le tulle noir entièrement brodé de jais (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p.799).
Arg. milit. Pièce grasse. Pièce d'étoffe servant à graisser le fusil; au fig., cuisinier, cuisine roulante (d'apr. FRANCE 1907, ESN. 1966).
Vieilli. Une pièce de pain. Un morceau de pain. (Dict. XIXe et XXes.).
Pièce de résistance. Plat principal d'un repas (généralement de la viande) proposé de manière copieuse. Un beau dîner contient des pièces de résistance et les hors-d'oeuvre (BAUDEL., Salon, 1846, p.145).
P. métaph. Le préfet (...) était humilié, car la pièce de résistance de sa vanité comme de son espoir d'avancement, c'étaient les lettres de la propre main du ministre (STENDHAL, L. Leuwen, t.3, 1835, p.87).
Arg. du journ. Pièce de boeuf, pièce de résistance:
1. ... la pièce de boeuf c'est un grand article sur les choses du moment, qu'on appelle aussi pièce de résistance. Un excellent journal, qui ne servirait pas tous les jours à ses abonnés la pièce de boeuf, ne serait pas sûr de réussir. On donne pour synonyme à pièce de boeuf: tartine, ce qui n'est pas tout à fait exact; la tartine peut fort bien ne pas être la pièce de résistance d'un journal quoi que celle-ci soit presque toujours effectivement une tartine.
COSTON, A.B.C. journ., 1952, p.197.
b) Pièce + inanimé ou animé
Pièce (de gibier, de poisson). Animal capturé à la chasse ou à la pêche. Quant à Poil de Carotte, il est spécialement chargé d'achever les pièces [de gibier] blessées (RENARD, Poil Carotte, 1894, p.5):
2. Brusquet, le nez en terre et la queue frétillante, indiquait le gibier à son maître: la pièce partait; un coup de fusil la couchait par terre; le chien, qui la rapportait, était aussitôt remis en poche avec elle...
JOUY, Hermite, t.4, 1813, p.181.
Vieilli. Pièce de bétail. Chacune des bêtes composant un troupeau. Synon. tête. Frère, entends-tu? j'ai été vendu à différents maîtres comme une pièce de bétail (HUGO, Bug-Jargal, 1826, p.212).
P. anal., vx. [Appliqué à une pers.] Une grande pièce de fille qui se promène tout le temps en maillot couleur de brique (VEUILLOT, Odeurs de Paris, 1866, p.136).
La/une bonne pièce. Un bon sujet ou, p. antiphr., personne maligne, rusée. Elle était habillée superbement (...) et la bonne pièce, toujours la même! riait à se tenir les côtes (MÉRIMÉE, Carmen, 1845, p.58).
2. Étendue limitée de terre ou d'eau.
a) Pièce d'eau. Étendue d'eau naturelle ou créée artificiellement pour agrémenter un décor. On arrivait à la pièce d'eau. Des jeunes filles s'y miraient et l'eau, pleine de leurs châles aux couleurs éclatantes, semblait une ville de papillons derrière un voile de cristal (MONTHERL., Bestiaires, 1926, p.468).
b) Pièce de terre. Parcelle de terre bien délimitée, labourée, cultivée ou non:
3. À droite et à gauche, les clos de vignes, les vergers et quelques pièces de terre labourables plantées de noyers, descendent rapidement, enveloppent la maison de leurs massifs, et atteignent les bords de l'Indre...
BALZAC, Lys, 1836, p.36.
P. méton. Pièce de blé. Terrain où l'on cultive le blé. En passant une haie, ils se trouvèrent dans une vaste pièce de blé noir (STENDHAL, Chartreuse, 1839, p.53).
c) P. anal., pop., vieilli. Pièce (de temps). Moment, période plus ou moins longue. Nous avons arrivé à Bougie que c'était une pièce de cinq heures et demie (MUSETTE, Cagayous chauffeur, 1909, p.104).
Avoir une pièce de. Être âgé de. J'ai trouvé un petit enfant (...). Il doit avoir une pièce de huit mois (D'ESPARBÈS, Guerre sabots, 1914, p.9).
d) VITIC. Quantité déterminée de vin contenue dans une futaille, un tonneau. Dans le pressoir large, les pelles de bois des hommes aux manches retroussées égalisaient le tas noir où les tiges de grappes fourmillaient vert. Dix pièces de deux cents litres de cuvée giclèrent des quatre mille kilogs (HAMP, Champagne, 1909, p.141).
P. méton. Le tonneau lui-même. Il y a encore des athlètes comme ce cent-garde, qui fait un trou à une pièce de vin et la boit en la tenant au-dessus de lui (GONCOURT, Journal, 1865, p.198).
3. Spécialement
a) ARTILL. Pièce (d'artillerie, de canon). Élément d'un ensemble comprenant une bouche à feu et son affût. Pièce de 16, de 30, de 75; charger la pièce. Deux cents pièces de canon qu'on aurait pu mettre en batterie à Montmartre contre les Prussiens (ADAM, Enf. Aust., 1902, p.162):
4. Les consommations de munitions (...) avaient augmenté dans des proportions très considérables pendant la bataille de la Marne, où certaines artilleries divisionnaires avaient tiré 300 coups par pièce et par jour.
JOFFRE, Mém., t.1, 1931, p.425.
Pièce de campagne. Pièce d'artillerie légère transportée par l'armée au cours de ses campagnes. Quelques pièces de campagne, et derrière, les fédérés de la section des Quatre-Nations (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t.2, 1870, p.70).
En partic. Division d'une batterie d'artillerie. (Dict. XIXe et XXes.).
Chef de pièce. Canonnier commandant cette unité. Le bataillon est menacé d'être tourné. Ses sections de mitrailleuses se déplacent (...). Les chefs de pièces désignent calmement les objectifs. Le sergent Narcisse (...) est tué d'une balle en plein front (BORDEAUX, Fort de Vaux, 1916, p.221).
b) BOUCH. [Après découpe de la carcasse] Pièce de coupe. ,,Morceaux élémentaires ayant une base anatomique précise`` (CLÉM. Alim. 1978).
c) HIST. DU COST. Pièce de corsage, d'estomac. V. estomac C 1.
Arg. Pièce d'estomac. Amant d'une prostituée (d'apr. DELVAU 1867, p.369 et FRANCE 1907).
d) GASTR. Pièce montée. V. monté II B 4.
P. anal. Il (...) bondit jusqu'à l'étagère; il rasa du bras cette pièce montée qu'était la coiffure de la caissière (MORAND, Homme pressé, 1941, p.11).
e) LITT., MUS. Pièce (de vers, de musique). Composition littéraire ou musicale, extraite ou non d'une oeuvre plus large et constituant un tout à elle seule. Pièce pour piano, violon, orchestre; un recueil de pièces. Vico gagnait sa vie en composant des pièces de vers et de prose de la plus détestable rhétorique (RENAN, Avenir sc., 1890, p.416). Admirables pièces pour orgue (Trois Chorals) de César Franck, dans lesquelles je me plonge et me replonge chaque soir (GIDE, Journal, 1902, p.126).
Pièce d'éloquence. Morceau, discours particulièrement réussi (v. morceau IV B). Le règlement se terminait par une belle pièce d'éloquence, un discours sur l'utilité du règlement lui-même (A. DAUDET, Pt Chose, 1868, p.60).
f) THÉÂTRE. Pièce (de théâtre). OEuvre en vers ou en prose destinée à être représentée sur une scène par une troupe d'acteurs. Écrire, faire, jouer une pièce; aller voir jouer une pièce; pièce classique, historique, moderne; pièce à succès; bonne, mauvaise pièce; pièce en 4, en 5 actes; pièce de circonstance. Peut-être pourroit-on souhaiter quelquefois, même dans les meilleures pièces de Molière, que la satire raisonnée tînt moins de place et que l'imagination y eût plus de part (STAËL, Allemagne, t.3, 1810, p.210):
5. Une vraie pièce de théâtre bouscule le repos des sens, libère l'inconscient comprimé, pousse à une sorte de révolte virtuelle et qui d'ailleurs ne peut avoir tout son prix que si elle demeure virtuelle, impose aux collectivités rassemblées une attitude héroïque et difficile.
ARTAUD, Théâtre et son double, 1938, p.34.
Pièce à tiroirs. Pièce dont l'intrigue comporte une série de scènes sans rapport direct avec l'action principale. (Dict. XIXe et XXes.).
Pièce à thèse. Pièce développant des opinions politiques, philosophiques ou religieuses (Dict. XIXe et XXes.).
P. anal. Les humains jouent une pièce absurde pleine de sang et de cris arrachés par la souffrance, un mélodrame sans queue ni tête: moi, je n'en suis pas (VAILLAND, Drôle de jeu, 1945, p.160).
P. méton. Représentation d'une pièce. Nana avait voulu voir la pièce, car elle hésitait à jouer encore dans un rôle de cocotte (ZOLA, Nana, 1880, p.1323).
Loc. fig., vieilli. Faire pièce à (qqn)
♦Jouer un mauvais tour à (quelqu'un). Quand tous ses gouvernants [du peuple français] s'en allèrent un jour, croyant lui faire pièce et le laisser en peine, d'autres se présentèrent qu'on ne demandait pas (COURIER, Pamphlets pol., Au réd. «Censeur», 1819, p.25).
♦S'opposer à quelqu'un, le contrecarrer dans ses projets, dans ses entreprises. Mais il fallait faire pièce aux jésuites, au P. de Barry, au P. Crasset, les discréditer par tous les moyens (BREMOND, Hist. sent. relig., t.4, 1920, p.300).
Faire pièce à qqc. S'opposer à, être en contradiction avec (quelque chose). Nous aurions dû faire de toi un compositeur! Et cette remarque fait pièce à de précédentes réflexions (SCHAEFFER, Rech. mus. concr., 1952, p.105).
En partic. Pièce écrite spécialement pour le cinéma, la radio. Pièce radiophonique. On y a [dans «Le mauvais génie»], en plus de toutes les qualités qu'on aime relever dans ce genre de pièces cinématographiques, des «clous sensationnels» (Film-revue, 25 déc. 1912, n°1, p.3).
4. Pièce (de monnaie). Petit disque plat gravé dans un métal plus ou moins précieux et servant de monnaie d'échange. Pièce d'argent, de métal; pièce métallique; pièce de 5 sous, de 5 francs, de 10 francs; une fausse pièce; pièce ancienne; donner, jeter une pièce à qqn; petite pièce (v. piécette); frapper des pièces. Les pièces de cent sous, ça ne me représente rien, ce sont comme des palets de jeu de tonneau que j'échange contre des jouissances des yeux (...). Ah! ce qu'ils m'auront coûté, ces gredins-là! (GONCOURT, Journal, 1888, p.858). La femme le regardait ouvrir le couvercle, compter les billets de banque et les pièces de monnaie. Fût-ce le bruit de pièces? Duffieux entr'ouvrit les paupières (SIMENON, Vac. Maigret, 1948, p.129):
6. Elle y avait trouvé la pièce d'or. Ce n'était pas un napoléon, c'était une de ces pièces de vingt francs toutes neuves de la Restauration sur l'effigie desquelles la petite queue prussienne avait remplacé la couronne de laurier.
HUGO, Misér., t.1, 1862, p.505.
Donner la pièce à (qqn). Donner un pourboire à quelqu'un. Tu ferais bien de donner la pièce à Georges (le chauffeur). Ça se fait, tu sais (MONTHERL., Célibataires, 1934, p.781).
Fam. Être près de ses pièces. Être avare, intéressé. Synon. être près de ses sous.
Au fig., gén. péj. Rendre (à qqn) la monnaie de sa pièce. Traiter quelqu'un de la même manière que l'on a été traité par lui, lui rendre la pareille. Il rendit à l'alma mater [la Sorbonne] la monnaie de sa pièce. Il lui donna les mêmes mots qu'elle lui avait donnés. Seulement il ne les rendit pas dans l'ordre où il les avait reçus (A. FRANCE, Vie littér., 1888, p.28).
Arg., pop. Pièce de 10 sous. Anus, cul. Tout le monde y veut p... [= péter] en dessus sa pièce de dix sous (MUSETTE, Cagayous poilu, 1919, p.25).
B.Loc. (À la) pièce, (aux) pièces
1. Acheter, vendre à la pièce, tant de francs pièce. Acheter, vendre au détail, article par article. Et encore, vers la fin du deuxième jour, se faisaient-elles si rares [les pommes de terre], que les soldats ayant de l'argent les achetaient jusqu'à cinq sous pièce (ZOLA, Débâcle, 1892, p.443).
2. Être, travailler aux pièces. Être rémunéré en fonction de la tâche accomplie et non en fonction du temps passé à l'effectuer. Salaire, devis aux pièces. Le travail aux pièces montre (...) que dans le monde des salariés il y a un groupe d'hommes (...) ayant la confiance du patron et qui n'appartiennent pas au monde du prolétariat (SOREL, Réflex. violence, 1908, p.190):
7. Parfois, elles réchauffaient dans leur corsage leurs doigts engourdis par la glace pilée. Mais elles flânaient peu, étant aux pièces: dix centimes par petite caisse de cent harengs et vingt centimes par caisse glacée; il faut ranger le poisson.
HAMP, Marée, 1908, p.36.
C. —Gén. en empl. abs. Chacune des parties d'une maison ou d'un appartement (à l'exclusion des couloirs, dégagements, parties communes et généralement de la cuisine et des sanitaires) destinées à un usage précis (chambre, salon, bureau, etc.). Étroite, immense, large, longue, petite, vaste pièce; pièce carrée, commune, habitable, mansardée, principale, voûtée; largeur, longueur, milieu, surface de la pièce; angle, coin, extrémité de la pièce; chaleur de la pièce; murs de la pièce; arpenter la pièce. Je l'ai vu mille fois se lever d'un air absent, faire le tour de sa table, traverser la pièce en deux enjambées (SARTRE, Mots, 1964, p.30):
8. L'endroit, une grande pièce basse de plafond, avec ses vieilles poutres en bois de châtaignier, dur et foncé comme le fer, des murs autrefois blanchis, une seule petite fenêtre dans une embrasure d'un mètre de profondeur, et le plancher aux planches disjointes par où passait un ouragan...
TRIOLET, Prem. accroc, 1945, p.12.
Appartement de deux, trois pièces ou, p. ell., un deux(-) pièces, un trois(-)pièces. Appartement comprenant deux, trois pièces. Je n'arrivais pas encore à me limiter à un deux pièces, quatre-vingt mètres carrés (É. AJAR, L'Angoisse du roi Salomon, 1979, p.321).
II. —Élément d'un tout.
A. —Élément d'un tout envisagé dans ses rapports avec l'ensemble dont il fait partie.
En partic.
1. Chacun des éléments (morceaux, figurines) d'un jeu. Pièces d'un puzzle, d'un jeu d'échecs, de meccano, de trictrac, de petits chevaux. Le padre et le docteur décrivaient encore leurs cadavres tout en manoeuvrant prudemment les pièces d'ivoire du petit échiquier (MAUROIS, Sil. Bramble, 1918, p.24). Boîte soldats en plomb (...) contenant 56 pièces (Catal. jouets (Trois-Quartiers), 1936).
2. Chaque élément d'un mobilier, d'un service de table. Pièce d'argenterie, d'orfèvrerie; un service de 74 pièces. Il fut obligé de vendre l'argenterie pièce à pièce, ensuite il vendit les meubles du salon (FLAUB., Mme Bovary, t.2, 1857, p.201).
Pièce de collection, de musée, pièce rare. Article, objet de grande valeur généralement destiné à une exposition publique ou privée:
9. C'était une riche pièce de musée, une sorte de tout petit mortier en bronze qui portait, gravé sur son ventre de crapaud, ses date et lieu de naissance: 1848, République française, Toulouse.
DORGELÈS, Croix bois, 1919, p.148.
Arg. Service trois pièces. Le sexe de l'homme. Eustache d'Apremont il a l'air mort, assassiné, en travers de son pageot... sa chemise fendue retroussée... ses jambes velues... On lui voit son service trois-pièces (A. BOUDARD, Les Matadors, 1968 [1966], p.117 ds CELLARD-REY 1980, s.v. service).
B.Spécialement
1. ANAT., ZOOL.
a) Pièce anatomique. Partie du corps humain prélevée sur un cadavre et préparée pour l'étude. (Dict. XIXe et XXes.). V. anatomique A.
b) Pièce anatomique, osseuse. Élément de l'anatomie, du squelette humain ou animal qui, ajouté à d'autres éléments, forme avec eux un tout fonctionnel et organisé. On compte dans la mâchoire inférieure du crocodile du Nil, et dans celle du caïman, jusqu'à douze pièces osseuses (CUVIER, Anat. comp., t.3, 1805, p.15).
[Gén. chez les insectes] Pièces (buccales). Appendices articulés entourant la bouche des Arthropodes. Taons, moustiques et punaises piquent et sucent le sang à l'aide de pièces, les unes pointues, les autres en gouttière (Lar. encyclop.).
2. ARMURERIE
Pièce d'(une) armure. Élément particulier d'une armure. Sur les murs nus et rudes, des brocarts d'or, quelques armes, des pièces d'armure, des paniers de bât et des harnais de guerre (MONTHERL., Malatesta, 1946, I, p.437).
(Être) armé de toutes pièces. (Être) revêtu de l'armure et de tous ses accessoires et, p. ext., de tous les accessoires nécessaires au combat. Plusieurs assassins, armés de toutes pièces, s'élancent du milieu du taillis (...), le percent de coups, et prennent aussitôt la fuite (JOUY, Hermite, t.4, 1813, p.72).
Au fig. (Être) prêt à affronter tous les dangers, tous les risques encourus dans une épreuve difficile. (Dict. XIXe et XXes.).
P. plaisant. Mademoiselle votre fille et une très-belle personne, armée de toutes pièces (BRILLAT-SAV., Physiol. goût, 1825, p.220).
3. COST. Élément d'un ensemble vestimentaire pour homme ou femme. Un costume (de) deux, trois pièces. Maillot une pièce, deux pièces. Costume Esquimau trois pièces (Catal. jouets (Louvre), 1936). P. ell. Un deux-pièces, un trois-pièces. Géométrie des couleurs et fluidité des matières pour ces trois-pièces. Poppy Moreni (Femmes d'Aujourd'hui, 9févr. 1984, n°6, p.31).
4. DR. (ADMIN., COMM., FISCAL, PÉNAL)
a) Écrit, document servant à établir un droit, à prouver la réalité d'un fait ou l'existence d'une chose. Pièce justificative, officielle; pièce fausse, à charge; pièce jointe; pièces d'identité; vérifier les pièces; classer les pièces d'un dossier. Quelque rassurant que fût cette bonne et honnête réponse, ma grand'mère n'en persista pas moins à se munir des pièces qui pouvaient lui laisser l'espoir de rompre le mariage (SAND, Hist. vie, t.2, 1855, p.99). Nous avons confiance dans Sarrien qui pense qu'on peut condamner un homme sans lui montrer les pièces qui l'accusent (CLEMENCEAU, Vers réparation, 1899, p.93).
Pièce à conviction. V. conviction A 2. Pièce comptable. V. comptable I B 2.
DR. MILIT. Pièce matricule. Les pièces matricules sont des documents administratifs sur lesquels sont portés les faits influant sur la carrière d'un militaire et susceptibles de modifier ses droits (LUBRANO-LAVADERA, Législ. et admin. milit., 1954, p.67).
b) Locutions
Contrôler, juger sur pièces. Juger en s'appuyant sur les documents ou les pièces matérielles versés au dossier d'une affaire.
P. ext. Juger sur pièces. Se faire une opinion de quelqu'un ou de quelque chose uniquement d'après des éléments objectifs et des preuves matérielles. Parfois, notre discipline [la parapsychologie] pourra, afin de réunir les faits et juger sur pièces, recourir aux règles de la pratique historique et judiciaire (AMADOU, Parapsychol., 1954, p.26).
Pièce(s) en main, pièce(s) sur table, pièce(s) à l'appui. Avec preuves à l'appui. Si tu veux donner à Nathan quelque bonne leçon, nous irons tous trois chez toi; là je te prouverai, pièce en main, que tu peux l'empêcher d'aller rue de Clichy, sous peu de temps, si tu veux être bonne fille (BALZAC, Fille Ève, 1839, p.197). Quelques semaines auparavant, Géraud lui avait annoncé brusquement, pièces sur table, qu'ils étaient presque ruinés (BOURGET, Drame, 1921, p.15).
5. GRAV. Cube de bois que l'on insère à la place d'un fragment de planche sur lequel s'était inscrit une erreur et qui permet de corriger celle-ci (d'apr. ADELINE, Lex. termes art, 1884; MAIRE, Manuel biblioth., 1896, p.380; BÉG. Estampe 1977).
6. HÉRALD. Chacune des figures géométriques obtenues en divisant l'écu en lignes verticales, horizontales ou diagonales. L'identité des familles ne s'établit que d'après les armoiries, et nous avons déjà donné celle de cette famille (l'écusson bandé de vair et de gueules de six pièces) (NERVAL, Filles feu, Angélique, 1854, p.562).
7. TECHNOLOGIE
a) MÉCAN., FOND. Chacune des parties d'un mécanisme dont l'agencement permet d'assurer le bon fonctionnement. Pièce d'une machine, d'un mécanisme, d'un moteur; pièce brute, coulée, finie, moulée, polaire; pièce d'usure; pièces d'assemblage; assembler, fabriquer des pièces; changer une pièce défectueuse. Le montage des différentes pièces constitutives d'un organe mécanique ou électrique, l'assemblage des organes du véhicule se font également à la chaîne (TINARD, Automob., 1951, p.391):
10. Il avait rassemblé les fragments de sa machine électrique dans une caisse. Il tenta de les rafistoler (...), s'obstina, tâtonna, vissa et dévissa, rajusta des pièces avec maladresse et inexpérience.
VAN DER MEERSCH, Invas. 14, 1935, p.221.
Pièce détachée, pièce de rechange. Pièce isolée neuve destinée à remplacer une pièce défectueuse. Rien que des pièces détachées! achetées n'importe où! assemblées au goût du client! (CÉLINE, Mort à crédit, 1936, p.441).
b) MENUIS., CHARPENT. Morceau de bois taillé, entrant dans la construction d'une charpente, la fabrication d'un outil. Pièce d'angle, d'appui, d'épaisseur; pièce travaillante; pièce à tronçonner. Des tondeurs taillaient les arbres et leur donnaient une forme ronde ou ellipsoïde; à l'aide d'une houe faite de deux pièces de bois dur reliées par une corde formant crochet (GAUTIER, Rom. momie, 1858, p.242).
Pièce maîtresse, maîtresse pièce. V. maître2 B 1. Au fig. De même pourtant que l'imagination philosophique est la maîtresse pièce de son intelligence [de Taine], de même l'émotion philosophique est la maîtresse pièce de la sensibilité (BOURGET, Essais psychol., 1883, p.160).
C.Locutions
1. De toutes pièces. De toutes les parties qui constituent un tout. Au fig. Créer, forger de toutes pièces. Inventer (une chose) en en imaginant tous les détails. Pour un homme d'État...! Il vit dans un univers irréel que son imagination mystique a créé de toutes pièces (MARTIN DU G., Thib., Épil., 1940, p.806). Des souvenirs forgés de toutes pièces ou fantastiquement dénaturés ou embellis (ARNOUX, Roi, 1956, p.92).
2. Être (fait) tout d'une pièce. Être fait d'un seul morceau, d'un seul tenant. D'une coupe spéciale (il est tout d'une pièce [le corset]) et d'un travail si parfait qu'on ne le cache qu'à regret sous la robe! (MALLARMÉ, Dern. mode, 1874, p.801).
Au fig. [Le suj. désigne une pers.]
♦Avoir un caractère entier, sans nuances, sans compromission possible. Je suis tout d'une pièce, moi, carré par la base: ce que je pense, je le dis; ce que je dis, je le fais (AUGIER, Fils Giboyer, 1862, p.162):
11. ... l'homme n'est pas fait d'une pièce. Il est fait de sentiments et d'idées souvent contraires, mais qu'il lui suffit de penser vraiment pour être un honnête homme.
GONCOURT, Journal, 1860, p.841.
Tomber, se retourner, s'asseoir tout d'une pièce. Tomber, se retourner, s'asseoir d'un seul coup. Il tomba d'une pièce, à la renverse, dans la neige (ADAM, Enf. Aust., 1902, p.93). Je me retournai tout d'une pièce et sursautai en froissant de ma joue la robe d'une femme (GRACQ, Syrtes, 1951, p.83).
D. —Élément rajouté.
1. Morceau rajouté à un objet et fait généralement dans la matière de cet objet. Poser, mettre une pièce à un vêtement (synon. rapiécer). L'étoffe de son pantalon ne se reconnaissait plus sous le nombre infini des raccommodages et des pièces (BALZAC, Paysans, 1844, p.230).
P. métaph. Si vous voulez conserver une vieille chose, humaine ou divine, code ou dogme, patriciat ou sacerdoce, n'en refaites rien à neuf, pas même l'enveloppe. Mettez des pièces tout au plus. Par exemple, le jésuitisme est une pièce mise au catholicisme (HUGO, Homme qui rit, t.3, 1869, p.128).
Spécialement
MÉCAN., MENUIS. Pièce (rapportée). Morceau de métal ou de bois servant à remplacer la partie manquante ou détériorée d'un objet, d'un ouvrage. [Des Bohémiens] étaient venus pour rétamer les casseroles et poser des pièces aux chaudrons du faubourg (ZOLA, Contes Ninon, 1864, p.181). Pièce rapportée. —On peut, dans certains cas, exécuter une plaque forgée en tôle d'épaisseur plus ou moins grande (...). Cette plaque, qui sera appliquée directement sur la cassure, devra épouser exactement la forme de la pièce sur laquelle elle doit s'adapter (AMBROISE, Monteur mécan., 1949, p.52).
Au fig. Élément disparate d'un ensemble. Ici tout est suspendu par la suspension de l'Angleterre; on ne sait quel parti prendra ce nouveau ministère, composé de pièces rapportées (J. DE MAISTRE, Corresp. 1806, p.68).
RELIURE. Pièce de titre. ,,Morceau de cuir de couleur différente qu'on applique sur le dos des livres dans les entrenerfs et sur lequel on pousse les titres`` (MAIRE, Manuel biblioth., 1896, p.380).
2. Loc. (Fait) de pièces et de morceaux. V. morceau II B.
III. A. —Morceau détaché d'un ensemble, volontairement ou non. Recoller les pièces d'un vase.
B.Locutions
1. [Le suj. désigne une pers.] Mettre, briser, tailler en pièces
a) [Le compl. désigne un inanimé concr.] Casser en plusieurs morceaux. Il lacéra et jeta au feu tous ses livres; et, s'armant d'une hache appendue en trophée, il mit en pièces, l'un après l'autre, les meubles qui garnissaient son logis (BOREL, Champavert, 1833, p.230).
b) [Le compl. désigne une pers.] Déchiqueter, massacrer. Des femmes et des enfans furent mis en pièces. Une malheureuse femme grosse fut jetée morte sur le pavé (BARANTE, Hist. ducs Bourg., t.4, 1821-24, p.181).
c) Au fig. Démolir, éreinter (quelqu'un ou une oeuvre littér.). Il serait impubliable [ce récit de voyage] à cause des excentricités humoristiques qui s'y glissent à notre insu. Nous serions mis en pièces par tout ce qu'il y a d'honnêtes gens dans la Presse, ou au moins prétendant l'être (FLAUB., Corresp., 1847, p.58).
2. [Le suj. désigne un inanimé concr.] Se briser, tomber, voler en pièces. Je tenais cependant la tasse, et j'allais et venais par la chambre. Je ne pus m'empêcher d'éclater de rire, et je la lançai sur le carreau. Elle s'y brisa en mille pièces, que j'écrasai à coups de talon (MUSSET, Confess. enf. s., 1836, p.321). Nos premiers coups balayèrent les voitures comme de la paille, elles volaient en mille pièces (ERCKM.-CHATR., Hist. paysan, t.2, 1870, p.252).
3. Emporter la pièce. V. emporter II B 1 et emporte-pièce.
Prononc. et Orth.:[]. Ac. 1694, 1718: piece; dep. 1740: pièce. Étymol. et Hist. A. 1. Ca 1100 «partie d'une chose déchirée, cassée» (Roland, éd. J. Bédier, 3437); 1460-66 mettre en pièces «massacrer» (MARTIAL D'AUVERGNE, Les Arrêts d'amour, éd. J. Rychner, XLI, 41); 1579 tailler en pièces (LARIVEY, Laquais, IV, 2 ds Anc. Th. fr., éd. Viollet-Le-Duc, t.5, p.75); 2. ca 1223 une piece de viés fust «un vieux morceau de bois» (GAUTIER DE COINCI, Miracles ND, éd. V. F. Koenig, I Mir 28, t.2, p.262, 34); 4e quart du XIIIes. piece de pain (Lex. Abavus, 373 ds ROQUES t.1, p.12); XIIIes. une pece de char (Isopet de Lyon, éd. W. Foerster, 229). B. 1. a) [Fin XIes. «penne de la chaîne d'un tissu» (RASCHI, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t.1, p.110, n°803)]; ca 1165 cout. (Troie, éd. L. Constans, 13363); ca 1170 une piece de samit (MARIE DE FRANCE, Lais, éd. J. Rychner, VIII, 135); ca 1265 «petit morceau d'étoffe qu'on coud sur un habit pour boucher un trou» (RUTEBEUF, OEuvres, éd. E. Faral et J. Bastin, t.2, p.33); fin XIVes. «plastron de fer qui se plaçait sur la cotte de maille antérieurement à l'usage de la cuirasse» (FROISSART, Chroniques, éd. G. Raynaud, t.10, p.198); fin XVes. «accessoire qui corrigeait ce que le décolleté des robes avait de trop hardi» (OLIVIER DE LA MARCHE, Le Triomphe des dames, éd. J. Kalbleisch, p.19); 1492 pièce d'estomac (Vie Anne de Bretagne, éd. A. J. V. Le Roux de Lincy, t.4, p.93); b) fin Xes. pece sens peu clair peut-être adv. de temps «quelque temps» ou subst. «quelque chose de pire» (Passion, éd. D'Arco Silvio Avalle, 366); ca 1140 une piece «quelque temps» (GEFFREI GAIMAR, Hist. des Anglais, éd. A. Bell, 2714); ca 1150 grant piece «longtemps» (Charroi Nymes, éd. D. McMillan, 18); c) 1208 une piece de candoile (doc. ds DU CANGE, s.v. pecia); 1315 pieche de berbis (Arch. Nord, B 6949, f°28 r° ds IGLF); 1674 travailler à ses pièces (VAUGELAS, Rem. sur la langue fr., chap. 270); 1840 presque tous les ouvriers sont aux pièces (A. PERDIGUIER, Le Livre du compagnonnage, p.52); 1845 travailler aux pièces (BESCH.); d) au fig. 1240-80 piece d'omme «individu» (BAUDOIN DE CONDÉ, Dits et Contes, éd. A. Scheler, XII, 309); XIIIes. [date du ms.] pieche a saten terme d'injure (Partenopeus de Blois, éd. J. Gildea, Continuation, 125, var. ms. G); e) ca 1275 blas. (ADENET LE ROI, Enfances Ogiers, éd. A. Henry, 5153); f) 1497 pièce de bois «solive» (doc. ds GDF. t.6, p.98b, s.v. perelle); g) 1549 cuis. pièce de four (RABELAIS, Sciomachie, éd. Ch. Marty-Laveaux, t.3, p.411); 1694 pièce de pâtisserie (Ac.); 1807 pièce montée (Almanach des gourmands, 72-74 ds QUEM. DDL t.1); h) 1924 un trois-pièces (de bure grise) terme de mode pour dames (Gazette du bon ton, 7eannée, numéro 2, sept., 56, ibid., t.16); 2. spéc. a) 1176-84 piece de tiere (GAUTIER D'ARRAS, Ille et Galeron, éd. Fr. A. G. Cowper, 1972); 1694 pièce d'eau (Ac.); b) 1260 pieche de vin (ESTIENNE BOILEAU, Métiers, éd. R. de Lespinasse et Fr. Bonnardot, p.244); c) ca 1285 pièce d'argent (RUTEBEUF, op. cit., p.279); 1787 donner à qqn la monnaie de sa pièce (FÉR. Crit., s.v. monnoie); d) ca 1500 pièce (d'artillerie) (PHILIPPE DE COMMYNES, Mém., éd. J. Calmette, t.1, p.62 et 184); e) 1535 pièces justificatives (v. justificatif étymol.); f) 1559 «chacune des figures dans un jeu d'échecs» (PHILIEUL, trad. de Vida, Le jeu des échecs, f° apr. iiii); g) 1580 «oeuvre littéraire» (MONTAIGNE, Essais, I, 28, éd. P. Villey et V.-L. Saulnier, t.1, p.184); 1625 pièce de musique, de peinture (STOER Fr.-Lat.); 1631 [éd.] «oeuvre dramatique» (G. DE BALZAC, Prince, p.157); 1640 faire pièce «faire un bon compte, une histoire de quelque chose, faire quelque plaisanterie» (OUDIN Curiositez); 1659 faire une pièce à (MOLIÈRE, Précieuses ridicules, 16); h) 1694 «chacune des parties des chambres d'un logement» (CORNEILLE); 3. a) 1172-90 tote d'une piece «d'un seul tenant, d'un seul bloc» (CHRÉTIEN DE TROYES, Perceval, éd. F. Lecoy, 3251); ca 1660 tout d'une pièce «sans souplesse d'esprit» (RETZ, III, 164 ds LITTRÉ); 1690 «sans souplesse et sans grâce» (FUR.); 1553 pièce à pièce (Bible de l'imprimerie Jean Gérard, Ezechiel, 24, 6); 1690 fait de pièces et de morceaux (FUR.); b) fin XIVes. ar[re]és et aparilliés de toutes pièces «complètement armés» (FROISSART, op. cit., p.212); 1461 armé de toute pièce (CHASTELLAIN, Chronique, IV, éd. Kervyn de Lettenhove, t.3, p.153); ca 1500 armé de toutes pièces (PHILIPPE DE COMMYNES, op. cit., p.132); c) fin XVes. «objet qui entre dans la composition d'un tout et qui contribue pour sa part à faire fonctionner celui-ci (en parlant d'une armure)» (OLIVIER DE LA MARCHE, Mém., éd. H. Beaune et J. D'Arbaumont, t.1, p.322); d) 1580 pièces rapportées (MONTAIGNE, Essais, I, 9, éd. citée t.1, p.36). D'un gaul. pettia que l'on peut restituer d'apr. le gall. peth et le bret. pez (cf. lat. médiév. petia «petit morceau d'or battu», att. vers 800 ds les Compositions Lucenses, ital. pezza, esp. pieza). Au sens A 1 le mot a été fortement concurrencé dès le XIVes. par mors et son dér. morsel (morceau lequel tend à remplacer trons, v. tronçon), alors que les dér. dépecer, rapiécer continuaient à être très employés dans la lang. écrite. Fréq. abs. littér.:17036. Fréq. rel. littér.: XIXes.: a) 16848, b) 27792; XXes.: a) 34272, b) 22569. Bbg. Archit. 1972, p.35, 62 (s.v. pièce double). —GOHIN 1903, p.372. —GREIMAS Mode 1948, p.48 (s.v. pièce d'estomac). —GRÖBER (G.). Etymologien. In:[Mél. Caix (N.), Canello (U.A.)]. Firenze, 1886, pp.47-48. —HUBSCHMID (J.). Zur einer neueren Etymologie von fr. pièce... Z. rom. Philol. 1956, t.72, pp.289-294. —QUEM. DDL t.4 (s.v. pièce d'estomac), 13 (s.v. pièce convictive), 15 (s.v. pièce d'artillerie et s.v. pièce-mère), 16 (s.v. trois(-)pièces), 22 (s.v. pièce de résistance). —WEXLER 1955, pp.16-17; p.22, 24; pp.56-57, 128-129.

pièce [pjɛs] n. f.
ÉTYM. 1080; gaulois pettia (gallois peth « chose », breton pez). Cf. lat. médiéval pecia, petia.
———
I
1 Partie séparée (arrachée, brisée, déchirée…) d'un tout. Division (B., 3.), fragment, morceau. || Détacher, emporter, découper une pièce. Emporte-pièce. — ☑ Fig. Emporter (cit. 13 et 14) la pièce (cf. Enlever, emporter le morceau).
1 (…) trois procureurs, dont icelui Citron
A déchiré la robe. On en verra les pièces.
Pour nous justifier, voulez-vous d'autres pièces ?
Racine, les Plaideurs, III, 3.
En pièces, se dit d'un objet brisé, cassé ou déchiré; d'un être vivant déchiqueté, dépecé. Lambeau, morceau (cit. 6), quartier. || Briser en mille pièces. Miette. || Mettre en pièces. Briser, déchirer (1.), écharper (3.), rompre (→ Goéland, cit. 1; hacher, cit. 6; lier, cit. 35).
2 (…) j'entendis le bruit d'un cristal, jeté violemment sur le sol, et qui y volait en mille pièces.
Barbey d'Aurevilly, les Diaboliques, Dîner d'athées, p. 358.
(1685). Mettre en pièces (qqn) : tuer, massacrer (→ Fanatisme, cit. 3).(1666). Fig. Détruire, déchiqueter (→ Analyser, cit. 2).
Spécialt. Mettre à mal par des médisances, des calomnies. Médire (de).
3 (…) il mit en pièces, et la fille, et la mère, et le père, et les tantes, et toute la famille qu'il me montra comme un ramas de canailles indignes de moi, mais bien dignes de lui; ce sont ses propres mots.
Diderot, Jacques le fataliste, Pl., p. 709.
(1654). Tailler en pièces : tuer, massacrer à coups d'épée, d'arme blanche…Par ext. || Les ennemis, les adversaires ont été taillés en pièces, entièrement défaits, battus.
2 Vx. Morceau, partie, portion (d'un tout, d'une substance). || Pièce de chair (vx), de viande. De grosses pièces de pain (→ Escrimer, cit. 3). || Pièce de bois (→ Grouiller, cit. 1, Molière).REM. Dans ce sens, on emploierait de nos jours morceau, le mot pièce s'étant spécialisé en français (→ II. et III. ci-dessous).
———
II (XIIIe, pièce de chandelle).
A (Sens général; dans des expressions). Chaque objet, chaque unité (d'un ensemble). || Marchandises vendues en gros ou à la pièce. || Ces fruits valent dix francs pièce, la pièce.(1845; à la pièce, 1835). || Ouvrier qui travaille à la pièce, aux pièces. || Salaire aux pièces, qui est rémunéré selon le nombre de pièces exécutées. — ☑ Fam. On n'est pas aux pièces ! : le travail n'est pas pressé (et, par ext., rien ne presse).
4 (…) madame Séchard vendit, à douze lieues à la ronde d'Angoulême, trois mille feuilles qui lui coûtèrent trente francs à fabriquer et qui lui rapportèrent, à raison de deux sous pièce, trois cents francs.
Balzac, Illusions perdues, t. IV, p. 892.
5 Depuis, il lui arrive (…) de calculer mentalement combien le travail qu'il fait en une heure lui aurait été payé selon l'ancien tarif aux pièces.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. IX, III, p. 23.
B Emplois spéciaux.
1 (1606). || Pièces d'un jeu d'échecs (cit. 20).Spécialt. Les figures. || Les pions et les pièces.
6 Et satisfaite, elle fit glisser son vase de fleurs un peu à droite, avec le geste triomphal du joueur d'échecs qui déplace une pièce et compromet du même coup la victoire de son adversaire.
J. Green, Léviathan, I, III.
2 Blason. || Pièces de l'écu.Spécialt. || Pièce honorable : figure qui charge le blason, couvrant une partie importante de l'écu (ex. : chef, champagne, churon, franc, pal, fasce, croix, bande, barroir, sautoir, etc.). Blason (→ Écu, cit. 2). || Pièces et meubles. || Pièces appointées, pièce alésée, pièce brochante…
7 On appelle pièces honorables de l'Escu le chef, la fasce (…) et généralement celle qui peut occuper le tiers de l'Escu, quand elle est seule (…)
Furetière, Dictionnaire, art. Pièce.
3 Élément (d'un mobilier, d'un ensemble ménager). Meuble. || Service de table (argenterie, vaisselle) de trente-six pièces.
8 Les pièces du mobilier dont Germaine est la plus fière sont une paire de bergères (…)
Romains, les Hommes de bonne volonté, t. I, II, p. 36.
4 (1636). Élément (d'une collection). || Pièces d'une collection. || La pièce la plus importante de l'exposition (→ Beau, cit. 119). || Pièce de cabinet (cit. 10 et 12), de collection (→ Pastiche, cit. 5), de musée… : objet de valeur, digne de figurer dans une collection, un musée…
9 (…) des merveilles que Roelliers avait faites pour Mme du Barry. Elle mourait d'envie, s'il en existait encore quelques pièces, de les voir, moi de les lui donner.
Proust, À la recherche du temps perdu, t. XII, p. 208.
10 Est-ce qu'ils n'auraient pas pu, eux, se constituer un ensemble de style, et d'époque, avec des pièces de premier ordre, et signées ?
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, XIII, p. 175.
5 (V. 1490). || Pièces d'un vêtement. || Costume trois-pièces (veste, pantalon, gilet). || Maillot de bain (de femme) deux-pièces.Ellipt. || Un deux-pièces. Deux-pièces.
11 C'était le matin. Joseph brossait et revêtait l'une après l'autre les pièces de son uniforme.
G. Duhamel, Chronique des Pasquier, II, XVI.
12 Il était généralement habillé avec de petits trois-pièces, en velours noir ou marine, le gilet de satin blanc.
Aragon, les Cloches de Bâle, I, V.
(1830). Vx. || Pièce d'estomac : jabot.
Vx. Être habillé de toutes pièces, des pieds à la tête, complètement. — ☑ Fig. et vieilli. Habiller, accommoder (cit. 6) qqn de toutes pièces, en dire beaucoup de mal, le ridiculiser.
(V. 1360). || Pièces d'une armure.(Fin XVe). || Armé de toutes pièces, de pied en cap. Armer (supra cit. 19).
6 Pièce anatomique : partie d'un corps, membre, organe, etc., préparée pour l'étude.
7 Quantité déterminée (d'une substance formant un tout). || Pièce de drap, d'étoffe, de tissu, de velours (→ Nippe, cit. 2), de soie (→ Draper, cit. 3). || Coupon fait d'une pièce entamée. || Morceau d'une pièce servant d'échantillon.
13 (…) madame Borel, qui devait être la belle-mère de M. Mounier, était venue acheter du drap, M. Mounier, commis de son père, déploya la pièce, fit manier le drap et ajouta : — Ce drap se vend vingt-sept livres l'aune. — Hé bien ! monsieur, je vous en donnerai vingt-cinq, dit madame Borel. Sur quoi M. Mounier replia la pièce de drap, et la reporta froidement dans sa case.
Stendhal, Vie de Henry Brulard. 5.
Pièce de bois : planche, poutre… servant de matière première pour un travail de menuiserie. || Pièce de chêne (→ Menuisier, cit. 2).
8 (Devant un sing. collectif désignant des animaux). Individu (de telle espèce). || Pièce de bétail. Tête. || Pièce de gibier, de poisson (→ 2. Mulet, cit. 2). || Prendre une belle pièce, de grosses pièces (à la pêche). → Ligne, cit. 27.
9 Cuis. || Une pièce de viande.(Mil. XVIe). || Pièce de four.(1694). || Pièce de pâtisserie. (→ Hérisser, cit. 31). — (XVIIIe). || La pièce de résistance d'un repas. Plat.
13.1 (…) il ne manquerait pas de vous exagérer lui-même toutes les pièces du repas qu'il vous donnerait, et de vous faire tomber d'accord de sa haute capacité dans la science des bons morceaux (…)
Molière, le Bourgeois gentilhomme, IV, 1.
(1807). Pièce montée : grand ouvrage de pâtisserie et de confiserie, aux formes architecturales, d'effet décoratif.
13.2 (…) il apporta, lui-même, au dessert, une pièce montée qui fit pousser des cris.
Flaubert, Mme Bovary, I, IV (cf. tout le passage).
C (Autres emplois spéciaux, où l'élément est plutôt considéré en lui-même que dans un ensemble, et qui sont, de ce fait, plus lexicalisés.)
1 (V. 1167). || Pièce de terre, ou pièce : surface de terre cultivable. Champ (→ Hypothéquer, cit. 2; 1. faucheur, cit. 1). || Cette pièce était restée indivise (cit. 2).(XIXe). Par ext. || Une pièce de blé, d'avoine, de terre plantée en blé, en avoine.
14 Jean, qui remontait la pièce du midi au nord, avait justement devant lui, à deux kilomètres, les bâtiments de la ferme.
Zola, la Terre, I, I.
(1694). || Pièce d'eau : grand bassin ou petit étang dans un jardin, un parc. Bassin (2.), étang (→ Exiguïté, cit. 3; orangerie, cit. 1). || Les pièces d'eau d'un jardin à la française, d'un parc.
2 (V. 1268). || Pièce de vin : quantité déterminée de vin en fût; le fût lui-même. Barrique, fût, futaille, tonneau. || Mettre en perce une pièce de vin.Spécialt. Mesure de capacité pour les vins, le cidre…, variable selon les régions et valant environ deux cent vingt litres.
3 (XVIe). || Pièce de monnaie, et, absolt, pièce. Morceau de métal, plat et généralement circulaire, revêtu d'une empreinte distinctive et servant de valeur d'échange. Monnaie (cit. 2 et 3); jeton, piécette (→ Blanc, cit. 34; louis, cit. 1). || Monnaie (cit. 11) en pièces. || Pièces et billets (→ Gueule, cit. 23). || Frappe (cit. 1) d'une pièce. || Côtés (avers, revers; pile, face) d'une pièce.Pièces d'or (1. Or, cit. 15 et 23), d'argent (→ Jeu, cit. 36), de nickel… Espèce (II., B. : espèces). || Pièce fausse (→ 1. Faux, cit. 56). || Cisailler des pièces de rebut.Pièce d'or montée en épingle (cit. 9). || Numismate (cit.) qui étudie une pièce. || Pièces et médailles.
15 (…) des colliers d'introuvables pièces d'or portugaises, datant de la splendeur de Goa et ayant dormi des siècles dans les coffres de santal.
Loti, l'Inde (sans les Anglais), III, VIII.
Glisser une pièce dans la main de qqn (→ Paiement, cit. 2), lui donner une pièce. — ☑ Loc. (1640). Donner la pièce à qqn, lui donner une gratification, un pourboire.
16 Tu feras bien de donner la pièce à Georges (le chauffeur). Ça se fait, tu sais (…)
Montherlant, les Célibataires, I, III.
Rendre à qqn la monnaie (cit. 12) de sa pièce; au fig. Monnaie (supra cit. 15).
Loc. fam. (D'après une méthode des sages-femmes pour apprécier l'état de dilatation des organes). En être à la pièce de cent sous : être sur le point d'accoucher.
16.1 (…) je ne sais pas comment il s'appelle, ce gynécologue, sinon je ne me gênerais pas pour lui téléphoner que je vais mettre bas : « Allo ! mademoiselle Mireille, dites à votre type de se rhabiller et presto, c'est pour très vite, j'en suis à la pièce de cent sous. »
Christine de Rivoyre, les Sultans, p. 121.
4 a (V. 1490). || Pièce d'artillerie, de canon, ou pièce : bouche à feu avec son affût. Artillerie (cit. 1), 1. canon (→ Attaquer, cit. 6; capitulation, cit. 1). || Repérer une pièce (→ Arrosement, cit. 3). || Nos pièces s'étaient mises à tirer (→ Ligne, cit. 38). || Chef de pièce (→ Caronade, cit. 1). || Canonniers, à vos pièces !Pièces de campagne, de siège, de D. C. A. || Calibre d'une pièce. || Pièce de soixante-quinze.Admin. milit. Chaque division d'une batterie d'artillerie.
17 Sur quinze servants d'une pièce d'artillerie, dix tombent, parce que l'on a estimé inutile de faire un abri pour eux.
Gide, Journal, 23 oct. 1916.
(1869). Unité élémentaire d'une batterie d'artillerie. || La pièce de fusil-mitrailleur forme avec l'équipe de fusiliers-voltigeurs le groupe de combat (dans une section d'infanterie). || Caporal chef de pièce.
b Pièce d'artifice : chaque fusée, pétard, etc. || Pièce montée : ensemble de pièces d'artifice montées sur un support.
5 (1549). Écrit servant à établir un droit, à faire la preuve d'un fait… Acte, certificat, diplôme, dit, document (cit. 2 et 4), note, papier, titre. || Pièces justificatives (→ Incident, cit. 14), certificatives. || Pièces en règle (→ Législation, cit. 1). || Pièce authentique (→ Généalogiste, cit. 3). || Liste de pièces. Bordereau. || Pièces d'identité (supra cit. 13). Papier (II., 3. : papiers). || La signature des pièces (→ Mariage, cit. 5). || Communication, production des pièces. || Fuite (cit. 14) des pièces.Les pièces d'un procès.
18 (…) le dossier se compliquait encore des pièces judiciaires : le procès-verbal de constat rédigé par le greffier que le procureur impérial et le juge d'instruction avaient amené sur le théâtre du crime (…)
Zola, la Bête humaine, IV.
Dr. || Pièce à conviction (vx. : pièce de conviction) : objet à la disposition de la justice pour fournir un élément de preuve dans un procès pénal (→ Conviction, cit. 2).Par ext., cour. Élément de preuve constitué par un objet matériel.
Pièce (même sens, dans les loc. sur pièces, pièces à l'appui). || Fournir des pièces à l'appui. — ☑ Loc. Juger, décider sur pièces, avec pièces à l'appui.
19 L'abbé Gédoyn le sentit si bien (et c'est son honneur), qu'ayant achevé son Mémoire par une sorte de compliment pour les académiciens devant qui il le lisait, il se hâta d'y ajouter un post-scriptum, et d'indiquer du doigt Mme de Caylus comme exemple plus concluant, et comme pièce à l'appui.
Sainte-Beuve, Causeries du lundi, 28 oct. 1850.
6 (1580). Ouvrage littéraire ou musical (vieilli, sauf en loc.). || Pièce de vers, de poésie. Poème, poésie (→ Iambe, cit. 5). || L'épigramme (cit. 2), petite pièce. || Pièce de circonstance. || Pièces fugitives.Pièce d'éloquence : discours, sermon… (→ Maître, cit. 79).
Morceau (de musique). || Pièce vocale (→ 2. Canon, cit. 6; nocturne, cit. 4). || Ouverture (cit. 7) d'une pièce. || Le madrigal (cit. 1), pièce de musique savante.
20 Bon travail (…) et piano. Je commence à revoir les pièces d'Albeniz que j'avais apprises par cœur l'an passé.
Gide, Journal, 25 avril 1917.
(V. 1650). Spécialt. || Pièce de théâtre, et, absolt, pièce : ouvrage dramatique. Théâtre; comédie, drame (cit. 4), tragédie; revue, vaudeville… (→ Creuset, cit. 4; durée, cit. 5). || Pièce en un, trois, cinq actes (→ Hôtel, cit. 14), dix scènes, dix tableaux. || Auteur (cit. 19) de pièces médiocres. || Créateur d'une pièce; créer une pièce (en parlant d'un acteur). || Écrire, monter (cit. 27), jouer, mettre en scène une pièce.Pièce à un personnage ( Monologue), pièce dialoguée (cit. 3). Dialogue. || Pièce de caractère (cit. 68). || Intrigue d'une pièce (→ Naturel, cit. 21). || Cette pièce faiblit (cit. 3) de scène en scène. || Évolution (cit. 14) des personnages d'une pièce. || Pièce gaie (cit. 8), comique…Pièce faite pour être jouée (cit. 58). || Pièce injouable (cit. 1). || Pièce qui a eu du succès (→ Approuver, cit. 6).(1863). || Pièce de circonstance, sur un sujet d'actualité.
21 Je suis bien loin de justifier en tout la tragédie d'Hamlet : c'est une pièce grossière et barbare, qui ne serait pas supportée par la plus vile populace de la France et de l'Italie.
Voltaire, Sémiramis, Dissertation sur la tragédie, III.
22 (…) se rendre dans le pays même où le drame s'était déroulé, c'était un peu forcer la main au destin, de même que la réapparition d'un acteur sur la scène provoque le dénouement de la pièce.
J. Green, Léviathan, II, VIII.
(1643). Fig. et vx. « Tromperie, moquerie, petit complot, comparé à une pièce de théâtre » (Littré).Faire, jouer une pièce, des pièces à qqn; déjouer une pièce (→ Force, cit. 66).
23 Moi, marié ! ce sont pièces qu'on vous a faites;
Quiconque vous l'a dit s'est voulu divertir.
Corneille, le Menteur, III, 5.
Loc. Mod. Faire pièce à qqn, en user mal avec lui, lui faire tort (→ Interdiction, cit. 2).Par ext. S'opposer à, faire échec…
24 Cette éducation était dirigée comme pour faire pièce à la logique.
Stendhal, Souvenirs d'égotisme, 7.
25 Ce que je puis dire, c'est que ce poème gigantesque et monotone (Ève, de Péguy) fut écrit (je n'ose dire : improvisé) pour faire pièce à un volume de vers de Lucas de Pesloüan.
Gide, Ainsi soit-il, p. 30.
7 (1694). Chaque partie isolée, entourée de murs, de cloisons, ou nettement séparée, dans une maison, un appartement (à l'exclusion des entrées, couloirs, galeries, parties communes et généralement des cuisines et salles de bain). Salle. || Maisonnette qui comprend deux pièces par étage. || Appartement (cit. 5) de trois pièces, d'une seule pièce. Studio. || Logement de deux pièces (→ Infime, cit. 4; kitchenette, cit. 2). || Les pièces d'un meublé (cit. 8). || Une pièce baptisée (cit. 7) laboratoire. || Une pièce qu'on appelait bibliothèque (cit. 7). || Pièces qui se commandent (cit. 40), communiquent (cit. 11)… || Enfilade (cit. 2) de pièces. || Pièce servant d'entrée. Antichambre, vestibule. || Pièce où l'on couche ( Chambre), où l'on mange. Salle (à manger). || Pièce de réception ( Salon), de séjour ( Living-room). || Petite pièce. Cabinet, cellule (→ Où, cit. 7). || Dans quelle pièce loge-t-il ? Endroit. || Large (cit. 2), vaste pièce (→ Meuble, cit. 4). || Immense pièce (→ Imprimerie, cit. 5). || Fondre quatre pièces en une (→ Hall, cit. 2). || Pièce éventée (cit. 11), sans air (→ Odorant, cit. 2), exposée au nord (cit. 2).Habiter deux pièces sommairement meublées (cit. 7). || Familles entassées (cit. 12) dans quelques pièces.
26 La salle à manger seule donne sur la rue. C'est une pièce de trois mètres cinquante sur trois mètres vingt, avec deux mètres soixante-dix de hauteur de plafond. L'un des angles est coupé par un vieux poêle de faïence, surmonté d'une niche.
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. I, V, p. 57.
27 Six pièces, rue Mozart, c'est-à-dire presque au bout d'Auteuil, et de ces pièces d'immeuble moderne, où chaque couloir, chaque panneau, chaque encoignure, semble gémir sur le prix du terrain (…)
J. Romains, les Hommes de bonne volonté, t. III, XIII, p. 174.
28 « Quelle jolie maison ! » disait René parcourant les pièces du long rez-de-chaussée, le couloir voûté blanchi à la chaux, la galerie…
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 368.
Ellipt. || Un deux pièces, un trois pièces : un appartement de deux, trois pièces. || Acheter, louer un deux pièces cuisine.
28.1 Elle avait loué (ou acheté), rue François-Ier, un dix-pièces aux moquettes infinies, mais n'avait jamais daigné le meubler.
Jacques Laurent, les Bêtises, p. 67.
———
III Chacun des éléments dont l'agencement, l'assemblage forme un tout organisé; élément destiné à s'intégrer à un tel ensemble. Partie (I.).
1 (Déb. XVIe). Élément (d'un tout organisé). || Assemblage de pièces. Assemblage, assembler. || Pièces d'un mécanisme, d'une machine (cit. 13 et 16), d'un moteur…; d'un appareil, d'un engin (cit. 6). Organe; machine, moteur (→ Cause, cit. 5; détraquer, cit. 1). || Les pièces d'une pendule (→ Démonter, cit. 10). Horlogerie; cadrature. || Pièces de serrurerie. || Les deux pièces d'un compas. Branche. || Pièces de bois, de charpente ( Armature, charpente; bâti), de menuiserie. Menuiserie. || Pièce verticale (montant); horizontale (traverse), longue (barre, tige); massive (bloc)… || Pièces jumelles. || Pièces d'appui.Assemblage, décoration de pièces rapportées. Marqueterie, mosaïque.Démonter, remonter les pièces d'un appareil, d'un assemblage… Démontage, remontage. || Désassembler, disjoindre des pièces. || Pièces interchangeables.Pièces de rechange. || Pièces détachées (d'une machine, d'un moteur). → Graissage, cit. 2. || Magasin de vente de pièces détachées. || Service des pièces détachées. || Montage des pièces. || Pièces accessoires. Accessoire (II.). || Munir des pièces et accessoires prévus par le constructeur. Équiper. || Pièces d'assemblage : boulons, écrous, vis, chevilles…Fabrication : ajustage, finissage, usinage; centrage… des pièces mécaniques.Pièce de coin (dans l'assemblage d'un ensemble métallique).
Spécialt (couture). || Pièces assemblées par un bâti, une couture. || Pièce rapportée. Découpe, empiècement.Par métaphore. || Un tissu de pièces rapportées (→ 1. Jargon, cit. 4). — ☑ Fig. Personne qui ne fait partie d'une famille que par alliance (en général péjoratif).
29 À leurs yeux, les familles qui s'alliaient à la nôtre demeuraient étrangères et indignes. Ils appelaient leurs beaux-frères et belles-sœurs : « Les pièces rapportées », « Les œufs de canard », et les traitaient avec condescendance.
A. Maurois, Mémoires, I, I.
(1869). Anat. || Les pièces osseuses (cit. 1) du squelette, d'une articulation, d'un membre (→ Coude, cit. 1). || Pièces buccales d'un insecte.
Fig. Élément (d'une œuvre). → Assortir, cit. 16; ordonnance, cit. 5.
2 (XVIe, pièce de rajout). Élément destiné à réparer (une déchirure, une coupure). || Mettre une pièce à un vêtement, à un pneu… Rapiécer; raccommoder, rapetasser. || Pièce d'un pantalon. Fond.
3 Loc. Être fait d'une seule pièce, tout d'une pièce : être d'un seul tenant, d'un seul bloc (→ Orthopédiste, cit.). — ☑ (1690). Ne se mouvoir (cit. 11) que tout d'une pièce, avec raideur, brusquerie (comme si le corps n'était pas articulé). Rigide. — ☑ (V. 1175). Tout d'une pièce : franc et direct, ou encore simple, sans détour, sans finesse, sans tolérance (→ Badiner, cit. 5). || Rôle tout d'une pièce (→ Étoffer, cit. 3). || Ces personnages sont sans vie, tout d'une pièce.
30 Je veux mourir si je n'aime mille fois mieux les jésuites : ils sont au moins tout d'une pièce, uniformes dans la doctrine et dans la morale.
Mme de Sévigné, 625, 16 juil. 1677.
31 (…) M. de Bouillon n'est pas plus près d'être ministre que moi, quand le roi l'embrasserait. Il a de grandes qualités; mais il ne parviendra pas, parce qu'il est tout d'une pièce (…)
A. de Vigny, Cinq-Mars, XIX.
32 La jeune fille se tourna tout d'une pièce, comme sur un tabouret de piano.
P.-J. Toulet, la Jeune Fille verte, IV.
33 (…) ses robes de soie noire, d'une seule pièce et boutonnées devant (…)
J. Chardonne, les Destinées sentimentales, p. 73.
Fait de pièces et de morceaux, se dit, au propre et au fig., de tout ce qui manque d'unité, d'homogénéité. Disparate (→ Effondrement, cit. 2; hacher, cit. 17; ordonnateur, cit. 4; et aussi la loc. De bric et de broc).
De toutes pièces, se dit de ce qui est fait, inventé entièrement, complètement par son auteur. || Créer (→ 1. Héros, cit. 6), inventer (cit. 4 et 17) qqch. de toutes pièces. || Illusions (cit. 4) forgées de toutes pièces. || Construire le monde de toutes pièces, sur des hypothèses (cit. 5).
Pièce à pièce : progressivement, morceau par morceau, élément par élément (→ L'un après l'autre). || S'écrouler pièce à pièce (→ Échafaudage, cit. 6).
CONTR. Ensemble, tout.
DÉR. et COMP. Dépecer (et dér.). — Dépiécer. — Empiècement. — Piéça. — Rapiécer. — Piécette.

Encyclopédie Universelle. 2012.

См. также в других словарях:

  • Piece of Me — Saltar a navegación, búsqueda Piece of Me Sencillo de Britney Spears del álbum Blackout Lanzamiento …   Wikipedia Español

  • piece — PIECE. sub. f. Partie, portion, morceau d un tout. Une piece de pain. une piece de viande, une piece de bois. on distribuoit par jour aux troupes tant de pieces de viande. & tant de pieces de bois. un acroc luy a emporté une piece de son habit.… …   Dictionnaire de l'Académie française

  • Piece of me — Single par Britney Spears extrait de l’album Blackout Face A Piece of Me Face B Piece of Me [Böz O Lö Remix] Sortie …   Wikipédia en Français

  • Piece of Me — Single par Britney Spears extrait de l’album Blackout Face A Piece of Me Face B Piece of Me [Böz O Lö Remix] Sortie …   Wikipédia en Français

  • piece — Piece, signifie une partie separée de quelque chose entiere, comme une piece de pain, une piece de fromage, Segmen. Il signifie aussi non une partie, ains toute la piece entiere, comme quand nous disons une piece de toile, de drap, de velours, de …   Thresor de la langue françoyse

  • Piece — Piece, n. [OE. pece, F. pi[ e]ce, LL. pecia, petia, petium, probably of Celtic origin; cf. W. peth a thing, a part, portion, a little, Armor. pez, Gael. & Ir. cuid part, share. Cf. {Petty}.] 1. A fragment or part of anything separated from the… …   The Collaborative International Dictionary of English

  • Piece — Pièce Cette page d’homonymie répertorie les différents sujets et articles partageant un même nom …   Wikipédia en Français

  • piece — ► NOUN 1) a portion separated from or regarded distinctly from the whole. 2) an item used in constructing something or forming part of a set. 3) a musical or written work. 4) a figure or token used to make moves in a board game. 5) a coin of… …   English terms dictionary

  • piece — [pēs] n. [ME pece < OFr < ML * pettia < Celt * pett > Welsh peth, part, Bret pez, piece] 1. a part or fragment broken or separated from the whole 2. a section, division, or quantity regarded as complete in itself and distinct from the …   English World dictionary

  • Piece of Me — «Piece Of Me» Сингл Бритн …   Википедия


Поделиться ссылкой на выделенное

Прямая ссылка:
Нажмите правой клавишей мыши и выберите «Копировать ссылку»